New to site?


Login

Lost password? (X)

Already have an account?


Signup

(X)
HomeRetour Edition 2017

[Retour Edition 2017]

Cosplay, mangas et Cie: MetzTorii a gagné son pari

C’est une première à Metz et visiblement c’est très bien parti pour être une réussite ! Ce samedi s’est ouvert au parc des expositions de Metz-Métropole, Metz Torii, le salon qui rassemble les passionnés de la Pop Culture, de la Japanimation et des contenus de genre, centré autour du jeu vidéo, du manga, du comics et des univers imaginaires (science-fiction, Fantasy…). Le public a répondu en nombre à l’appel des organisateurs, le parc des expos a été pris d’assaut durant toute la journée. Beaucoup de visiteurs sont venus déguisés pour être dans l’ambiance du salon. L’événement se poursuit demain de 10h à 19h.

Cosplay, mangas et Cie: MetzTorii a gagné son pari

Mais qu’est-ce qui les a tous fait courir à MetzTorii ? La jauge des 10 000 visiteurs a été très largement dépassée ce week-end. Retour sur l’incroyable succès de cette autre culture.
  • LE 15/05/2017 À 05:00
  • MIS À JOUR À 09:29

« On nous a surnommés la Japan Expo de Metz », souriait hier, fatigué mais ravi, Thomas Willaume, co-organisateur avec Antoine Thomassin de cette première édition de MetzTorii à Metz Expo (nos photos). « C’est le carton plein ! » Un succès que l’on doit sans doute au choix de mixer les univers : cosplay et mangas avec tous les à-côtés de la Japan culture, jeux vidéo avec ses concours pour pros et accros, mais aussi l’accès libre à des dizaines de consoles et jeux d’arcade. Mais encore youtubeurs et stars de la sci-fi, espaces jeux de société. Un contenu énorme capable aussi bien de satisfaire les geeks ultrapassionnés que les familles venues découvrir cette autre culture. Car, de culture, il s’agit bien.

La folie des costumes

Carine, 25 ans, a rejoint depuis Dijon son copain domicilié à Metz. « Je lui ai transmis ma passion. » Leurs costumes – ne dites surtout pas déguisement ! – interprètent Konan et Pain de Naruto , un manga culte. La France est deuxième consommatrice de manga derrière le Japon.

« Au départ », poursuit Carine, j’étais fan de jeux vidéo. Puis, je me suis mise au cosplay. J’aime profiter des conventions, regarder, voir les exposants, échanger avec d’autres passionnés. Comme je travaille un week-end sur deux, me déplacer n’est pas toujours simple ! » Les cosplayers sont généralement des jeunes actifs qui économisent chaque mois pour réaliser, certains acheter, leurs costumes. Ils rivalisent de trucs et astuces pour parvenir à la création la plus originale, celle qui frappera les esprits et incitera chacun à les arrêter et leur faire prendre la pose pour une photo.

Ce week-end à Metz, pour le plus grand plaisir des organisateurs et visiteurs venus en habits de ville, le nombre de cosplayers défiait toutes les espérances. A une table de jeux de plateau, s’amuse et rit avec entrain une bande de cinq copains venus de Longwy. « Une super bonne idée, ces jeux. On en découvre de nouveaux. On aime bien les jeux de plateau. L’ambiance est super. L’année prochaine, on reviendra, mais costumés, cette fois. Certainement en code superhéros. »

Pierre Sery a le sourire. Celui qui a lancé Kotoji éditions à Nancy, mangas chinois, coréens, taïwanais, étale sa quarantaine de références. « On est dans des produits de niche par rapport aux blockbusters japonais, mais ça fonctionne. On est distribué dans toute la France et pays limitrophes. » La Japan culture, la pop culture du numérique, est bel et bien implantée dans la région. Peut-être l’une des recettes de MetzTorii : aller chercher les partenariats locaux, s’appuyer sur les entreprises et associations existantes. Comme les Tables de l’imaginaire pour les jeux de plateaux et la Caverne du Gobelin, Frontières du pixel pour les jeux vidéos, Coins pour les consoles, FCC pour toute l’installation informatique, Tsumé pour les figurines, etc. Sans oublier les stars. Christopher Judge, certes. Mais aussi Maliki. Souillon, son auteur, n’a pas arrêté de dessiner pour ses admirateurs. Comme pour Yves et Lucie, là à la première heure, fans depuis le premier album et venus principalement à la convention pour lui !

Laurence SCHMITT.

MetzTorii

Il y en avait pour tous les goûts ce week-end à l’occasion du 1er Metztorii le salon de la culture geek et pop à Metz Expo Evénements.
Quelques images saisies par Fabrice Rosaci

Metztorii : La convention Geek du Grand Est

Le Républicain Lorrain

 

MetzTorii : C’est quoi ?

Le Républicain Lorrain

ANIMATIONS CE WEEK-ENDMetz Torii : Freyming-Merlebach représenté

  • LE 16/05/2017 À 05:05 | MIS À JOUR À 17:56
L’association Les Tables de l’imaginaire a tenu un stand de 600 m sur les jeux de société, samedi et dimanche. Photo Maury GOLINIPhoto HDL’association Les Tables de l’imaginaire a tenu un stand de 600 m sur les jeux de société, samedi et dimanche. Photo Maury GOLINI

« C’est une très grosse réussite ! On est très contents ! », s’enthousiasme Alexandra Schäfer, la secrétaire des Tables de l’imaginaire. L’association freymingeoise a participé samedi et dimanche à la première édition de Metz Torii, qui a attiré 10 000 visiteurs à Metz Expo.

« Nous avons tenu un stand de 600 m² consacré aux jeux de société avec une vingtaine de bénévoles », continue Alexandra Schäfer. Des tournois étaient animés par des éditeurs comme Asmodée, Iello, Blue Orange… « Nous étions aussi accompagnés des entreprises messines La Caverne du gobelin et The Box. » Parmi les autres animations, les deux escape room de l’association ont remporté un beau succès. « On a été plus que complet. On a même dû refuser du monde ! », se réjouit la bénévole.

Les Freymingeois ont fait une bonne impression auprès des visiteurs venus « des quatre coins du pays. Nous avons même été approchés par les organisateurs d’autres festivals ». En attendant d’autres manifestations de ce genre, les passionnés ont déjà programmé deux rendez-vous à L@ Médiathèque de Freyming-Merlebach : une soirée jeux le samedi 27 mai, et une soirée escape room le vendredi 7 juillet. « Six escape room seront créées au même endroit. C’est une première en Lorraine… », annonce Alexandra Schäfer.

Il semblerait que Les Tables de l’imaginaire aient pris un bel envol !

Contact sur Facebook : @etsionjouaitfreymingmerlebach

V. PE.

VIDEO. Le cosplay, tout un art

Le cosplay, c’est l’art de confectionner son costume, échanger des bonnes pratiques, se montrer en convention et même y concourir. A Metz, Mélissa est une artiste en son genre. Elle sera présente ce week-end à MetzTorii.
  • LE 10/05/2017 À 05:00 | MIS À JOUR À 18:37
Mélissa et sa maman ont travaillé sur le costume d’Arthas, le paladin du jeu vidéo World of Warcraft. Une petite œuvre d’art en construction et un vrai moment de complicité mère-fille. Photo Anthony PICORÉPhoto HDMélissa et sa maman ont travaillé sur le costume d’Arthas, le paladin du jeu vidéo World of Warcraft. Une petite œuvre d’art en construction et un vrai moment de complicité mère-fille. Photo Anthony PICORÉ

Hier, Mélissa a profité de sa journée de congé pour avancer sur le costume de son petit copain. « Ça fait cinq mois qu’on y travaille avec Guillaume. Il sera prêt en août, pour la Gamescom de Cologne en Allemagne. »

Pour MetzTorii, la première convention de Japan culture de cette envergure dans l’est de la France, le costume de Mélissa est prêt. Ce sera Sailor Moon, le manga qui a bercé l’enfance de toutes les fillettes. Ou presque. « Un costume revisité. Je me suis spécialisée dans les armures. J’aime créer plutôt que reproduire et je me permets des fantaisies. » Le cosplay, ou costume player, c’est un univers de couleurs et de fantasy que les profanes ont souvent du mal à comprendre. C’est l’art de faire son costume – parfois l’acheter –, caler son personnage manga, super-héros, Star Wars, etc. Et surtout, se produire en public dans des conventions spécialisées du type MetzTorii.

Au moins 300 €

Mélissa Nappe, 21 ans, domiciliée à Metz, défend son hobby avec une ferme tranquillité. « Beaucoup nous prennent pour des jeunes qui n’ont pas grandi. Mais ça n’est pas ça. Nous sommes au contraire des jeunes qui bougeons, qui créons, nous ouvrons aux autres, nous donnons du mal et aimons nous amuser. » La jeune femme travaille dans la restauration et jongle avec des horaires pas toujours faciles. « Samedi, je ne pourrai pas être à MetzTorii parce que je travaille. Par contre, dimanche, je ne veux pas manquer ça. » D’autant qu’elle y retrouvera ses amis. Ceux de l’association des cosplayers de France et son antenne à Nancy. Une quarantaine de garçons et filles de tout âge ; de 18 à 50 ans. Voilà qui brise les idées reçues. Et non, elle n’y a pas rencontré son petit copain.

« Ça fait cinq ans qu’on est ensemble. Il n’était pas du tout manga. » Depuis un an, Guillaume s’y est mis, s’attelant à Arthas le paladin du jeu vidéo World of Warcraft.

Un costume, c’est au moins 300 €, surtout quand on conçoit les armures comme Mélissa et Guillaume. « Je me sers du worbla. Un plastique très malléable qui se forme et se déforme à la chaleur. » Assemblage, peinture, couture. Tous les arts créatifs sont à l’œuvre. « Je dois ça à ma maman. Mais en définitive, je me suis formée seule, en découvrant les tutoriels d’une cosplayeuse allemande. Je suis devenue fan. » C’était il y a trois ans. Depuis, Mélissa a réalisé une dizaine de costumes. Loin de sa première convention où elle portait une perruque et des oreilles de chat !

Dimanche, lors de MetzTorii à Metz Expo, avec sa minijupe bleu électrique, ses guêtres cuirassées, plastron cœur papillon et sceptre venu du futur, elle ne passera pas inaperçue dans les stands manga et de figurines, les espaces sci-fi, e-sport, youtubers, retro gaming, jeux de plateaux, etc. 15 000 personnes sont attendues à cette convention hors norme jusqu’à présent jamais organisée en Lorraine.

MetzTorii, animations et découvertes, concours, dédicaces, etc. autour de la pop culture japonaise, jeux et numérique. Samedi et dimanche à Metz Expo. Entrée sur place : 10 €.